Un topo sur la rémunération des stagiaires

Publié le par Esprit Campus

Plutôt que de « rémunération », terme réservé aux salariés, on parlera de « gratification », ou encore « d’indemnisation ».  Lorsqu’un travail productif est demandé au stagiaire, l’opportunité et le montant de cette gratification sont laissés à l’appréciation de l’entreprise. Certaines versent le montant minimum, d’autres appliquent des barèmes de gratification en fonction du niveau d’étude. A l’indemnité peuvent s’ajouter des remboursements de frais de transport ou encore des tickets restaurant.
Toutefois, depuis le 2 février 2008, l’indemnisation devient obligatoire à hauteur de 31.1% du Smic ( soit 398,13 euros/ mois, décret n°2008-96 du 31/01/08) dès que le stage excède 3 mois consécutifs. Au-delà du plafond des 31.1% du Smic, elles doivent verser des cotisations sur la partie du montant qui dépasse cette somme. Les stagiaires bénéficient d’une protection sociale contre les accidents du travail et maladies professionnelles au même titre que celle d’un salarié.

Publié dans Stages et stagiaires

Commenter cet article