Facs : couacs à l'inscription

Publié le par Esprit Campus

BergeyMargaux, lepress.fr le 12/08/2009
 
Avec le nouveau système d'admission, le jeune bachelier affronte une autre épreuve.


Comme 632 000 autres élèves fraîchement diplômés du bac, Camille, élève dans la région parisienne, traverse une rude épreuve : elle affronte le nouveau système d'admission postbac sur Internet (www.admission-postbac.fr). Après avoir voulu s'inscrire en classe prépa, elle a changé d'avis et choisi d'étudier le droit. Comme son premier voeu avait été exaucé, ses autres candidatures ont été annulées. Elle ne sait donc toujours pas où elle sera inscrite lors de la prochaine rentrée. A Tolbiac et Nanterre, où elle a tenté de déposer un dossier, on lui a même reproché de « bloquer un bureau » et on lui a fermement demandé de quitter les lieux...
Début juillet, 20 % des nouveaux bacheliers étaient dans le même cas que Camille, principalement en Ile-de-France, où la sectorisation a été supprimée. Un système généralisé cette année, qui permet d'émettre 36 voeux différents (en moyenne, les élèves en ont formulé cinq). Mais les affectations sont communiquées en plusieurs vagues, créant la confusion chez les intéressés. De nombreux bons élèves se retrouvent ainsi sur le carreau et beaucoup ont l'impression d'un « tirage au sort ». Le ministère de l'Enseignement supérieur assure que tous les élèves auront une place à la rentrée. Et promet d'améliorer la procédure pour l'an prochain.

Publié dans Lycée et Bac

Commenter cet article