VILLENEUVE-D'ASCQ Le secours populaire ouvre une antenne à Lille

Publié le par Esprit Campus

lavoixdunord.fr le 23 septembre 2009

C'est une première en France. Depuis hier, la Maison des étudiants accueille une permanence du Secours populaire, le mardi de 12 h à 14 h.


Pourquoi une telle initiative à Lille, alors que la précarité chez les étudiants se développe partout dans le pays ? «  Parce qu'ici, on n'a pas refermé le couvercle sur la marmite », assène Sandrine Rousseau, vice-présidente de Lille I. Parmi les 18 000 étudiants inscrits à la cité scientifique, 34 % sont boursiers et 40 % sont contraints de travailler en tant que salariés. Tous ne sont pas dans la même situation, mais «  une bonne centaine est en situation de précarité », reconnaît Philippe Rollet, le président de Lille I. L'aide sociale de l'université (40 000 E par an) est insuffisante pour préserver la «  dimension ascenseur social ».

Du côté du Secours populaire, on recense 300 étudiants en situation «  complexe ». «  L'idée n'est pas d'installer à Lille I un bureau d'aide sociale bis, tranche Jean-Louis Callens, le secrétaire général de la fédération du Nord, mais d'aller plus loin. » Mamadou Barry, le vice-président des étudiants, salue la démarche mais «  exige du gouvernement une réponse nationale par une augmentation des bourses ».

Publié dans Actu étudiante

Commenter cet article