Accueil des étudiants étrangers : un enjeu plus ou moins intégré par les écoles et les universités

Publié le par Esprit Campus

Guichet d'accueil unique des étudiants étrangers, semaine d’intégration, cours de français, logements dédiés… Si les dispositifs d'accueil restent hétérogènes d’un établissement à l’autre, leur nombre est en nette progression. C'est ce que révèle la première enquête de CampusFrance sur l’accueil des étudiants étrangers par les écoles et universités. EducPros en dresse, en exclusivité, les principales conclusions en ouverture de sa série sur l'internationalisation des études.

« Les résultats sont encourageants », se réjouit-on à CampusFrance. « Il y a encore cinq ans, l’accueil des étudiants étrangers n’était pas pris en compte par un grand nombre d’établissements d’enseignement supérieur. Aujourd’hui, tous sans exception ont mis en place un dispositif. La question de l’accueil fait désormais partie intégrante de la réussite du séjour d’études pour les grandes écoles comme pour les universités ».

Plus de 167 établissements ont répondu

L’agence de promotion de l'enseignement supérieur français à l'étranger a compilé les réponses fournies par ses membres lors de l’élaboration de leurs fiches d’établissement pour établir un bilan de leur dispositif d’accueil des étudiants étrangers. En tout, 167 établissements d’enseignement supérieur ont répondu, dont 59 universités ou grands établissements, 45 écoles d’ingénieurs, 30 écoles de commerce, 7 écoles d’arts, 4 instituts catholiques et 19 écoles de langues.

L’étude s’est intéressée aux trois moments clés : avant le départ du pays d’origine, à l’arrivée de l’étudiant et pendant son séjour en France. La particularité de Paris et de l’Île-de-France est marquée. Confrontés à un plus grand nombre d’étudiants étrangers qu’ailleurs, les établissements d’enseignement supérieur possèdent moins de dispositifs en propre et délèguent davantage à des relais, comme la CIUP (Cité internationale universitaire de Paris) par exemple.

Inscriptions : vers une généralisation des procédures en ligne


Avant le départ de l’étudiant du pays d’origine, la généralisation des procédures informatisées est à noter. Seules 6 % des universités, 17 % des écoles d’ingénieurs et 12 % des écoles de commerce proposent encore un dossier d’inscription papier. Parmi les membres de CampusFrance ayant répondu à cette enquête, 79 % des universités, 77 % des écoles d’ingénieurs et 86 % des écoles de commerce utilisent la procédure en ligne de CampusFrance. Les trois quarts des établissements fournissent des informations déstinées aux étudiants étrangers sur leur site Internet.

À l’arrivée en France, les services d’accueil sont « bien assurés » selon CampusFrance. Ces services sont en revanche souvent délégués à des associations étudiantes. Aujourd’hui, 19 % des universités vont chercher les étudiants à l’aéroport, ils sont 53 % en écoles d’ingénieurs, 60 % en écoles de commerce et 75 % en écoles de langues. Le service le plus développé est l’accueil dans le logement réalisé par 58 % des établissements d’enseignement supérieur. La gratuité de ces services dépend de ces derniers. Généralisée dans les universités, elle est moins répandue dans les écoles de commerce.

Le talon d’Achille du logement

Le logement reste le point faible des dispositifs d’accueil. Seuls 21 % des établissements peuvent garantir un logement dans le parc locatif de l’établissement (dont 9 % dans les universités). Un logement généralement réservé aux étudiants inscrits dans le cadre de conventions d’échanges. 58 % des établissements préconisent aux étudiants étrangers de demander une place en résidence universitaire sans garantie qu’ils l’obtiennent et 14 % offrent un système de caution. 80 % des écoles d’ingénieurs proposent l’un de ces trois services.

Les dispositifs d’intégration dans les établissements des étudiants étrangers restent eux aussi à développer. De la visite du campus à la semaine d’intégration en passant par l’aide à l’inscription administrative, la palette d’actions varie d’un établissement à l’autre. Une mutualisation de ces services au sein des PRES (pôles de recherche et d’enseignement supérieur) commence à apparaître.

Des guichets uniques d’accueil plus fréquents

Principale innovation de ces dernières années, les guichets uniques d’accueil sont ouverts de manière saisonnière dans près d’un établissement sur deux. Ces guichets centralisent les services dédiés aux étudiants étrangers : mutuelles, CROUS, préfecture, banque… Ils sont davantage présents dans les universités qu’ailleurs, puisque 55 % d’entre elles en proposent.

La plupart du temps payants, les cours de français langue étrangère sont dispensés dans tous les établissements interrogés par CampusFrance. La tendance qui se développe : une session de formation intensive avant la rentrée. Actuellement, elle est délivrée par 67 % des universités, 73 % des écoles d’ingénieurs et 43 % des écoles de commerce.

Le parrainage d’un étudiant étranger par un étudiant français, par le biais le plus souvent d’une association étudiante, s’est répandu. Au niveau master, il concerne un étudiant sur deux. Les écoles d’ingénieurs et de commerce sont en pointe dans ce domaine par rapport aux universités. Près de 80 % des grandes écoles en font bénéficier leurs étudiants, contre 56 % des universités. Le tutorat par un enseignant ne concerne en revanche qu’un établissement sur cinq.

Globalement, ces dispositifs semblent plus structurés quand ils s'appliquent à des étudiants étrangers venus dans le cadre d’échanges. Pourtant, la mobilité individuelle représente encore 80 % de la mobilité étudiante en France.

 

www.educpros.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article