Allemagne: Des étudiants et étudiantes posent nus(es) dans la classe, à la bibliothèque etc…

Publié le par Esprit Campus

Des étudiants se dévêtissent pour un calendrier en guise de protestation contre les droits universitaires.Le concours était ouvert à tous les étudiants dans toute l’Allemagne.

Contrairement aux deux premiers calendriers la nouvelle équipe dit: «Nous avons voulu photographier les modèles dans diverses situations de la vie étudiante», dit l’économiste Nadine de l’équipe des 16 membres du projet.

Pour répondre aux futurs ingénieurs, des économistes, des linguistes, des médecins, ou de la séance photo dans la classe, dans la bibliothèque universitaire dans les pubs d’étudiants, caserne de pompiers ou à la tribune de la banque du sang - même à titre exceptionnel, en dehors des cours et horaires d’ouverture. Maintenant les calendriers se vendent très bien sur le site Geniert .
Une étudiante en art Mauth Anke, 25 ans, de Soest a déclaré: «Il y avait énormément de plaisir à faire ce tournage et tout était très détendu. Je suis vraiment contente du résultat des photos.

"Mais je ne vais pas le dire à mes parents. J’ai été élevée de façon très prude et j’espère vraiment qu’ils ne le verra pas."

Source: Volksstimme de Magdebourg   Volksstimme de Magdebourg version traduit en français   Austrian Times


Undie-grads top marks

These undie-graduates are earning top marks with fans after stripping off for a sizzling calendar to boost their protest against university fees.

The students - from lecture rooms all over Germany - stepped up their campaign after a series of sit-ins across the country.

Now the 10 GBP a time calendars are being snapped up at website www.un.geniert.de.

Art student Anke Mauth, 25, from Soest said: "It was a lot of fun doing the shoot and it was all very relaxed. I'm really pleased with how the photos turned out.

"However I won't be telling my parents. I was raised very conservatively and I'm really hoping they won't see it."

Austrian Times

Publié dans En France et ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article