Etudiants et lycéens : voici un site pour trouver un stage

Publié le par Esprit Campus

Le ministère de l'Enseignement supérieur a lancé ce mercredi une banque en ligne centralisant les offres de stage, baptisée monstageenligne.fr. Au menu : 500 offres et bientôt 5.000, promet le ministère.

 

rouver un stage serait-il devenu facile, même sans piston ? Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche veut en tout cas faciliter la tâche des jeunes. Il a lancé ce mercredi le site internet monstageenligne.fr. Comme l'explique au Parisien Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur, "l'objectif, c'est de rendre les choses plus simples. Actuellement, chaque université et chaque école proposent des offres de leur côté sur leur site. L'idée est de les relier sur une même plate-forme afin d'apporter davantage de lisibilité, tant pour les jeunes que pour les entreprises, et permettre un accès au plus grand nombre". Ce portail permet donc de centraliser les offres. 500 offres seront mises en ligne aujourd'hui et 5.000 dans quelques jours.  Et le ministère mise sur 100.000 offres d'ici à un an. De quoi attirer les jeunes, alors qu'aujourd'hui un tiers des étudiants de licence et 60% des étudiants de master font un stage.

 

Concrètement, le site propose deux entrées différentes, que l'on soit lycéen ou étudiant. Et les offres sont des entreprises sont orientées en fonction du diplôme. Autre possibilité : déposer une demande de stage en ligne. Il s'agit là de faire la démarche en sens inverse, proposer ses services à une entreprise. Que ce soit pour une offre ou une demande, l'étudiant doit renseigner son diplôme, le lieu souhaité de son stage... En somme, un service personnalisé. Quoiqu'il en soit le site propose des stages rémunérés comme le prévoit la loi : pour un stage de plus de deux mois, le stagiaire doit obligatoirement être rémunéré à 417€ par mois minimum. 

 

Ces interfaces ne sont pas uniquement dédiées aux étudiants, mais aussi aux entreprises, partenaires, associations... qui contribuent au développement de la relation école-entreprise. Pour le moment cinq universités sont partenaires : Aix, St-Etienne, Upec (Créteil), Amiens et Montpellier. Ce sont les étudiants de ces cinq établissements (soit 150 000 personnes), qui ont accès à ce service dès la licence. Bientôt 11 universités de plus et 25 grandes entreprises se joindront au projet. Mais le nombre de bénéficiaires devrait rapidement augmenter puisque 80 universités de plus sont attendues d'ici un an, ainsi que des écoles.

 

Par S.J sur le site Lci.tf1.fr

Commenter cet article