Fuites au bac : Epreuves d'Anglais et de physique, nouveaux soupçons, nouvelle enquête

Publié le par Esprit Campus

Le ministre de l'Education Luc Chatel a annoncé jeudi l'ouverture d'"une enquête administrative" sur de nouvelles "rumeurs de fraudes au baccalauréat" après celle concernant l'épreuve de mathématiques.

 

Les fuites s'arrêtent-elles vraiment qu'aux mathématiques ? Pour en avoir le coeur net, le ministre de l'Education Luc Chatel a annoncé jeudi sur RTL l'ouverture d'"une enquête administrative" sur de nouvelles "rumeurs de fraudes au baccalauréat"."Je n'ai aucune indication sur d'autres fraudes au baccalauréat, la seule fraude avérée c'est celle que nous avons constaté à l'un des exercices de mathématiques. Concernant les autres rumeurs de fraudes au baccalauréat, j'ai décidé de lancer une enquête administrative", a-t-il précisé. Ces nouvelles suspiçions portent sur les épreuves d'anglais et de physique de la même filière S. RTL révélait en effet jeudi avoir vu deux textos sur le portable d'un lycéen parisien, reçus avant les épreuves : voir les captures écran des textos sur le site de RTL

 

Pour la fraude "avérée" en mathématique, le ministre de l'Education a porté plainte et le parquet de Paris a aussitôt ouvert une enquête. Selon les premiers éléments, lundi soir, à la veille de l'examen, un dénommé Chaldeen avait posté sur le forum d'un blog de jeux vidéo, une partie de l'énoncé du premier exercice, photo de mauvaise qualiité à l'appui. Dans son post, Chaldeen écrivait : "ps: j'ai déjà mon bac je vous rends service donc soyez content". L'enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre les personnes. 165.000 élèves sont concernés par cette épreuve et Luc Chatel a exclu son annulation. Seul un exercice sur quatre ayant été divulgué, la notation sera simplement modifiée, les élèves n'étant notés que sur les trois autres exercices. "Dans l'intérêt des élèves et de leurs familles et eu égard au caractère circonscrit de la fraude, j'ai décidé de faire noter l'épreuve de mathématiques sur les trois exercices restants, c'est-à-dire de neutraliser le premier exercice ", avait expliqué mercredi le ministre. De quoi déplaire aux fans de probabilités...

Chatel ne convainc pas

La FCPE (parents d'élèves) et deux organisations de lycéens, Fidl et UNL, ont réclamé une réforme. "Cet incident très problématique est significatif de la nécessité désormais urgente de revoir les modalités d'organisation du baccalauréat, ainsi que de sortir du modèle d'un diplôme uniquement fondé sur l'examen terminal", écrivent-il dans un communiqué commun. La décision de Luc Chatel "n'est absolument pas satisfaisante", déplorent-ils. Pour autant, ils ne réclament pas l'annulation de l'épreuve car cette décision serait "trop pénalisante pour l'ensemble des candidats et matériellement compliquée à mettre à oeuvre". Les organisations s'inquiètent également de l'énoncé d'un deuxième exercice de l'épreuve de mathématiques du Bac S  qui serait "également remis en question". Une pétition circulait mercredi réclamant que le ministre revienne sur sa décision, brandissant la menace d'engager éventuellement "un recours au tribunal administratif".

"Je pense qu'à la suite des propositions des fédérations de parents d'élèves et des organisations lycéennes, nous devons réfléchir à l'organisation du bac et à la sécurisation plus forte des épreuves, c'est ce que j'ai demandé à l'Inspection générale de l'administration de l'Education nationale", a réagi Luc Chatel jeudi sur RTL.

 

Par A.Gu., le 23 juin 2011, sur lci.tf1.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article