Logement étudiant : Les loyers ont augmenté, fuyez Paris pour Poitiers

Publié le par Esprit Campus

Le site location-etudiant.fr a fait son baromètre des 14 plus grandes villes étudiants française. Résultats ? Se loger à Paris, Nice et Aix est cher, moins à Poitiers et Nantes.

 

C'est bientôt la rentrée pour des centaines de milliers d'étudiants et la course à l'appartement a déjà commencé. Mais ces petits espaces prisés par les jeunes ( studio, T1 ou, grand luxe, T2 ) ne sont pas donnés et leurs prix, dans la majorité des cas, continuent d'augmenter. Le site location-etudiant.fr a fait une enquête dans les quatorze plus grandes viles universitaires de France... Et les résultats* ne sont pas vraiment réjouissants pour les futurs locataires.

 

Sans surprise, Paris reste la ville la plus chère de France avec un loyer moyen de 648 euros pour un studio ou un T1 et 998 euros pour un deux pièces. Juste derrière, l'Ile de France talonne la capitale : 566 euros pour la pièce unique et 886 euros pour un T2. Dans le Sud, les villes de Nice et Aix-en-Provence font partie des cités aux loyers les plus élevés. Un étudiant déboursera en moyenne 535 euros à Nice contre 506 à Aix pour un studio.

Il fait bon habiter à Poitiers, Rouen et Nantes

Si les étudiants parisiens ou plus largement franciliens, niçois et aixois seront les plus fauchés, d'autres ne vont pas voir leurs comptes totalement vidés par leur loyer. En tête, les Poitevins qui déboursent environ 323 euros pour un studio et 439 pour un plus grand confort dans un deux pièces. Mais les étudiants de Rouen et Nantes peuvent également être soulagés : pour un peu plus de 380 euros, ils peuvent s'offrir un T1, environ 525 pour un deux pièces. A noter que Toulouse, l'une des plus grosses universités de France, propose elle-aussi des tarifs plutôt attractifs, qui en font l'une des villes les plus abordables de France pour les petits espaces.

+18% sur les loyers de T2 en Ile-de-France !

Ces prix ont augmenté dans la majorité des cas si on les compare à ceux de l'année  dernière. En Ile-de-France notamment, les loyers ont explosé avec +8,02% en une année sur les studios et 18,45% en plus pour les deux pièces. Par ailleurs, les prix des studios à Marseille et dans une moindre mesure à Nantes, Rouen et Strasbourg ont quant à eux subi de légères baisses. Du côté des T2, rien d'extraordinaire. Moins 4,35% à Rouen et seulement -2,56%, -0,83% et -0,19% respectivement à Toulouse, Aix-en-Provence et Nantes.

Des frais en cachent d'autres...

En juin, location-etudiant.fr avait déjà montré du doigt les prix exorbitants des loyers et le coût réel d'une année de logement pour un jeune. Leur rapport indiquait ainsi que pour un logement à 400 euros par mois hors charge, ( soit 4400 euros sur une année universitaire de 11 mois), le coût réel des frais s'élevait à 7450 euros, entre les charges, les frais d'installation, l'assurance, l'électricité, etc. Si trouver un toit révèle souvent du parcours du combattant vu la pénurie d'offres, les prix présentés semblent vouloir compliquer la tâche aux étudiants !

 

sur le site de france soir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article