Olivia Ruiz le 23 octobre au Zénith de Rouen

Publié le par Esprit Campus


Le 18 octobre 2009 (exraits)


Après le Rock dans tous ses états à Evreux en juin dernier,
Olivia Ruiz s'attaquera au Zénith de Rouen le vendredi 23 octobre.

Son accent chantant des bords de l’Aude trahit une certaine assurance. A 29 ans, quoiqu’elle en dise, Olivia Ruiz commence à prendre de la bouteille. Toujours surbookée – « sauf le dimanche » –, la belle vient d’entamer une seconde tournée aussi colossale que la précédente. Avant sa venue au Zénith de Rouen jeudi, nous l’avons rencontrée. Extraits.

LE CONCERT
Olivia Ruiz : « Pour la première fois, il y aura un énorme décor. Une invitation au voyage, une ambiance nocturne et flamboyante, en référence à Jean Cocteau. Deux heures très énergiques, mais avec une bonne moitié basée sur l’émotion. Il y a quelque chose de magique dans les silences, les moments plus tendres, où on communique avec le public. » La tournee « Aller à la rencontre des gens en province, c’est toujours très excitant. Je me souviens du dernier Festival Rock à Evreux : on était heureux d’être là. Pour moi, partir en tournée à travers la France, c’est la vie rêvée. Depuis sept ans, je n’ai quasiment jamais arrêté. C’est dans ces moments que j’ai l’impression de vraiment faire mon métier. Bien sûr, c’est dur d’être loin de mes proches, mais c’est encore mieux de les retrouver. » Miss meteores « J’ai changé sur un milliard de points, comme tous les êtres qui vivent une vie mouvementée et se nourrissent de plein de choses. Mais au fond, je suis la même personne. En revanche, comme je le dis dans la chanson « Don’t call me madam », je me considère toujours comme une miss. C’est une pure coquetterie, je l’admets. Mais c’est important de s’attacher à des choses un peu vieille France mais pleines de coquinerie, comme le fait d’être appelée mademoiselle. » mécanique du cœur « Ce projet (réalisé par Mathias Malzieu, Dionysos, son compagnon) regorge de chansons si belles. Et c’est tellement plus fort de faire des choses avec les gens qu’on aime. Avec Mathias, on est souvent en phase, mais pas toujours, et c’est justement une richesse. J’écris moi-même mes textes, puis on travaille la musique à deux. Etre un couple célèbre ? Au quotidien, ce n’est pas palpable. On est deux individus différents, on a nos propres projets. »

Propos recueillis par David Elhaïk

En concert au Zénith de Rouen le vendredi 23 octobre à 20 h.

Publié dans expos-spectacles

Commenter cet article