Vocabulaire officiel de l’économie et des finances et du commerce, de R à Z

Publié le par Esprit Campus

rachat d’entreprise par ses salariés
♦ Abréviation : RES. ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Opération permettant à des salariés de racheter leur entreprise, une division de leur entreprise ou une de ses filiales, à l’aide d’emprunts ou d’avantages fiscaux. ♦ Équivalent étranger : leveraged management buy-out (LMBO).
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

rallonge, n.f. ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Lors d’une émission ou d’une offre publique de vente, disposition contractuelle qui permet à un émetteur ou à un vendeur d’allouer un supplément d’émission à une catégorie d’investisseurs dans un délai donné après l’opération. ♦ Équivalent étranger : greenshoe. Source : Journal officiel du 14 août 1998.

rapport social
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Synonyme : compte rendu social. ♦ Définition : Rapport qui rend compte à l’ensemble des acteurs concernés de l’activité d’une entreprise, considérée du point de vue des relations humaines, de la morale professionnelle et des effets sur l’environnement. ♦ Note : L’expression « reporting social » est à éviter. ♦ Équivalent étranger : social reporting.
Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

rattachement, n.m. ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : En comptabilité, principe stipulant que les charges sont prises dans le compte de résultats sur la base d’une liaison entre les coûts encourus et l’obtention de produits spécifiques. ♦ Note : 1. Ce processus implique la prise en compte simultanée ou combinée de produits et de charges qui résultent des mêmes transactions ou évènements. 2. Le terme « rapprochement » est également utilisé au Canada. ♦ Voir aussi : appariement. ♦ Équivalent étranger : matching. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

récession à double creux
♦ Domaine : Économie générale. ♦ Définition : Récession caractérisée par une première chute du produit intérieur brut suivie, après une reprise avortée, d’une rechute plus profonde. ♦ Équivalent étranger : double dip recession.
Source : Journal officiel du 12 mai 2000.

reconfiguration, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Remise en cause radicale de l’entreprise pour rendre ses performances aussi bonnes que possible. ♦ Équivalent étranger : business re-engineering, re-engineering. Source : Journal officiel du 14 août 1998.

reconquête, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Reprise de position commerciale. ♦ Équivalent étranger : winback. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

reddition de comptes
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Élaboration et communication, par une entreprise, de ses états comptables. ♦ Équivalent étranger : reporting. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

redevance, n.f. ♦ Domaine : Finances-Pétrole. ♦ Définition : Somme versée à échéances périodiques en contrepartie d’un avantage concédé contractuellement. ♦ Équivalent admis : royalty. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

référenciation, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Synonyme : étalonnage, n.m., parangonnage, n.m. ♦ Définition : Procédure d’évaluation par rapport à un modèle reconnu, inscrite dans une recherche d’excellence. ♦ Voir aussi : méthode de référence. ♦ Équivalent étranger : benchmarking. Source : Journal officiel du 14 août 1998.

relancer, v. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Donner un nouvel élan. ♦ Note : Dans des acceptions voisines, on dit aussi « doper » (v., fam.), « accélérer » (v.), « stimuler » (v.). ♦ Équivalent étranger : boost (to). Source : Journal officiel du 12 mai 2000.

rembours, n.m. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Synonyme : remboursement de droits et taxes. ♦ Définition : Régime douanier qui permet, pour des marchandises étrangères réexportées soit en l’état, soit après transformation ou incorporation dans un autre produit, d’accorder le remboursement total ou partiel des droits de douane ou taxes qu’elles ont supportés lors de leur importation. ♦ Équivalent étranger : drawback. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

remboursement in fine
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Remboursement du principal d’un emprunt ou d’un crédit en un seul versement à son échéance. ♦ Équivalent étranger : bullet. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

remue-méninges, n.m. ♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Définition : Technique de groupe destinée à stimuler l’imagination des participants en vue de leur faire produire le maximum d’idées dans le minimum de temps. ♦ Équivalent étranger : brainstorming. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

rendement de l’actif
♦ Abréviation : RDA. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Quotient du bénéfice net augmenté des intérêts et des charges afférents aux capitaux empruntés par le total de l’actif. ♦ Équivalent étranger : return on assets (ROA).
Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

rendement de l’investissement
♦ Abréviation : RDI. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Quotient du bénéfice net par le capital investi. ♦ Équivalent étranger : return on invested capital (ROIC), return on investment (ROI). Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

rendement des capitaux engagés
♦ Abréviation : RCE. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Quotient du résultat d’exploitation par les capitaux propres augmentés des dettes à long terme. ♦ Équivalent étranger : return on capital employed (ROCE).
Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

rendement des capitaux propres
♦ Abréviation : RCP. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Quotient du bénéfice net par les capitaux propres. ♦ Équivalent étranger : return on equity (ROE). Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

renforcement d’équipe
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : empowerment, team building. Source : Journal officiel du 14 août 1998.

rentabilité totale d’une activité
♦ Abréviation : RTA. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Quotient de la valeur finale des investissements pour un secteur donné, augmentée des flux qu’ils engendrent, par leur valeur initiale en début de période. ♦ Équivalent étranger : total business return (TBR).
Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

répartiteur, -trice, n. ♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Équivalent étranger : dispatcher. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

répartition, n.f. ♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Définition : Opération portant sur des marchandises ou sur du courrier et consistant à diriger chaque colis ou chaque pli vers son destinataire. ♦ Note : On dit aussi, dans une acception voisine, « ventilation ». ♦ Équivalent étranger : dispatching. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

replacement externe
♦ Domaine : Économie générale. ♦ Définition : Le fait de donner au salarié d’une entreprise un nouvel emploi dans une autre entreprise. ♦ Équivalent étranger : outplacement. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

replacement interne
♦ Domaine : Économie générale. ♦ Définition : Le fait de donner à un salarié un nouveau poste dans l’entreprise à laquelle il appartient. ♦ Équivalent étranger : inplacement. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

réponse optimale au consommateur
♦ Abréviation : ROC. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Stratégie de réduction de ceux des coûts qui, dans la chaîne du producteur au client, ne contribuent pas à la satisfaction des besoins du consommateur. ♦ Équivalent étranger : efficient consumer response (ECR).
Source : Journal officiel du 12 mai 2000.

report en arrière de déficit
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Possibilité offerte, sous certaines conditions, aux entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés, de reporter un déficit subi pendant un exercice sur les bénéfices non distribués d’exercices précédents, en faisant apparaître un excédent d’impôt sur les sociétés et donc une créance d’égal montant sur le Trésor. ♦ Équivalent étranger : loss carry back.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

rescrit, n.m. ♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Définition : Interprétation officielle d’un texte donnée par l’Administration sur la demande d’un administré. ♦ Équivalent étranger : ruling. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

responsable de clientèle
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : client manager, customer relationship manager. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.
responsable de la confidentialité
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Personne chargée dans une entreprise de la protection des données informatiques, particulièrement celles relatives aux personnes. ♦ Équivalent étranger : chief privacy officer (CPO).
Source : Journal officiel du 30 janvier 2005.

responsable de la facturation
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : billing manager. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

responsable de la fiscalité
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Personne chargée de traiter la fiscalité dans une entreprise. ♦ Équivalent étranger : tax manager. Source : Journal officiel du 30 janvier 2005.

responsable de la mercatique et de la communication
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : marketing and communication manager. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

responsable de la sécurité
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : safety manager, security manager. Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

responsable des exportations
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : export sales manager. Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

responsable des grands comptes
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Synonyme : responsable des comptes-clés. ♦ Définition : Personne chargée de la gestion des opérations avec les clients principaux. ♦ Équivalent étranger : key account manager.
Source : Journal officiel du 30 janvier 2005.

responsable des prix et des devis
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : cost estimator. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

responsable des services généraux
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Personne chargée de la gestion de tout ce qui n’a pas directement trait à la production de l’entreprise. ♦ Équivalent étranger : facilities manager. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

responsable de zone à l’exportation
♦ Forme abrégée : responsable de zone. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : area export manager. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

responsable de zone de vente
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : area sales manager. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

resserrement de crédit
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Phénomène selon lequel les banques rationnent quantitativement leur offre de crédit, quel que soit le taux auquel l’emprunteur est prêt à prendre le crédit et indépendamment de toute politique officielle d’encadrement. ♦ Équivalent étranger : credit crunch.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

restauration rapide
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise-Restauration. ♦ Équivalent étranger : fastfood. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.
restructuration, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Réorganisation d’une entreprise avec maintien d’effectif, embauche ou licenciement. ♦ Équivalent étranger : downsizing, rightsizing, up sizing, upsizing. ♦ Attention : Cette publication annule et remplace celle du terme « restructuration avec embauche » au Journal officiel du 28 juillet 2001. Source : Journal officiel du 30 janvier 2005.

résultat net d’exploitation
♦ Abréviation : RNE. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Recettes dégagées par les activités d’exploitation de l’entreprise diminuées des impôts afférents. ♦ Équivalent étranger : net operating profit after tax (NOPAT).
Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

résumé, n.m. ♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Équivalent étranger : abstract. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

retour de titres
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Revente de titres par des souscripteurs d’une opération financière les jours suivant immédiatement celle-ci. ♦ Équivalent étranger : flow back. Source : Journal officiel du 14 août 1998.

retrait obligatoire
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Cession forcée de titres, autorisée par les autorités de place, à la suite d’une offre publique de retrait, qui permet à un groupe majoritaire d’obtenir le transfert des titres détenus par les minoritaires moyennant une indemnisation. ♦ Équivalent étranger : squeeze out. ♦ Attention : Cette publication annule et remplace celle du terme « cession forcée » au Journal officiel du 14 août 1998.
Source : Journal officiel du 30 janvier 2005.

réunion, n.f. ♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Équivalent étranger : meeting. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

ristourne, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise-Tourisme. ♦ Définition : Réduction accordée dans le cadre d’une transaction commerciale. ♦ Voir aussi : discompte. ♦ Équivalent étranger : discount. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

rotation, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Rythme de renouvellement du personnel, du chiffre d’affaires, des stocks d’une entreprise. ♦ Équivalent étranger : turnover. Source : Journal officiel du 14 août 1998.

salle des marchés
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Lieu regroupant les opérateurs chargés de prendre des positions sur les marchés financiers, monétaires et des devises, nationaux et internationaux, pour le compte de l’établissement ou de la clientèle. ♦ Voir aussi : suivi de marché. ♦ Équivalent étranger : front office, trading floor, trading room.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

salle d’exposition
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : showroom. Source : Journal officiel du 5 avril 2006.

salon professionnel
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise-Tourisme. ♦ Équivalent étranger : trade exhibition, trade show. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

salon professionnel en ligne
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Présentation sur la toile des nouveautés aux professionnels d’un secteur d’activité. ♦ Note : « E-salon » est un terme impropre. ♦ Équivalent étranger : –
Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

savoir-faire, n.m. ♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Synonyme : compétence, n.f., expérience, n.f. ♦ Équivalent étranger : know-how. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

scannage à domicile
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Dans les enquêtes auprès des consommateurs, méthode consistant à recueillir les données à domicile au moyen d’un scanneur, puis à les transmettre par télématique. ♦ Équivalent étranger : home scanning.
Source : Journal officiel du 12 mai 2000.

schéma d’opérations
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Représentation graphique du déroulement d’opérations à l’aide de symboles. ♦ Équivalent étranger : flow chart. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

secteur non marchand
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : non-profit sector. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

service au volant
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : drive-in. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

service bancaire pour entreprises
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Ensemble des services rendus spécifiquement par une banque à sa clientèle d’entreprises. ♦ Note : On dit aussi « banque d’entreprise ». ♦ Équivalent étranger : corporate bank, corporate banking.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

service d’appui
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Ensemble de fonctions administratives ou logistiques liées à la vente, telles que la mise à jour des stocks, les livraisons et les paiements. ♦ Équivalent étranger : back office.
Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

service de clientèle
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Ensemble des services commerciaux de l’entreprise proposés au client, tels que les bons de commande et les catalogues. ♦ Équivalent étranger : front office.
Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

services en ligne
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : e-services. Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

signature, n.f. ♦ Domaine : Communication/Publicité. ♦ Définition : Slogan publicitaire accolé au nom d’une marque et la caractérisant. ♦ Voir aussi : accroche, corps d’annonce. ♦ Équivalent étranger : baseline. ♦ Attention : Cette publication annule et remplace celle du Journal officiel du 22 septembre 2000. Source : Journal officiel du 18 janvier 2005.

sinistre maximum prévisible
♦ Abréviation : SMP. ♦ Domaine : Assurance. ♦ Définition : Se dit du montant maximum raisonnablement prévisible d’un sinistre. ♦ Équivalent étranger : maximum foreseeable loss (MFL). Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

sinistres inconnus
♦ Domaine : Assurance. ♦ Définition : Sinistres survenus, mais dont l’assureur ou le réassureur n’a pas eu connaissance à une date d’évaluation déterminée. ♦ Équivalent étranger : IBNR losses, incurred but not reported losses.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

site de marché
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Site informatique d’échange de données relatives à un domaine d’activité économique déterminé. ♦ Équivalent étranger : e-market place. Source : Journal officiel du 30 janvier 2005.

sourçage, n.m. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Activité de mise en relation des centrales d’achat, des grossistes, des importateurs avec des fabricants étrangers afin de trouver dans tout pays du monde des produits au meilleur rapport qualité-prix. ♦ Équivalent étranger : global sourcing, international sourcing, sourcing. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

sourceur, -euse, n. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Spécialiste qui met en relation des centrales d’achat, des grossistes, des importateurs avec des fabricants étrangers afin de trouver dans tout pays du monde des produits au meilleur rapport qualité-prix. ♦ Équivalent étranger : sourcing expert. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

soutien logistique intégré
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Méthode de traitement électronique homogène des informations concernant la conception, la fabrication, la commercialisation, la livraison et la maintenance d’éléments industriels. ♦ Équivalent étranger : computer aided acquisition and logistic support, continuous acquisition and life cycle support. Source : Journal officiel du 30 janvier 2005.

spécialiste en valeurs du Trésor
♦ Abréviation : SVT. ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Établissement ayant obtenu un statut particulier relatif à l’émission, au placement et au marché secondaire des valeurs du Trésor, et ayant l’obligation d’assurer en permanence la liquidité du marché secondaire. ♦ Note : 1. Les spécialistes en valeurs du Trésor sont sélectionnés par l’État pour l’importance de leurs souscriptions aux émissions des titres de la dette publique, pour leur capacité à les placer en France et à l’étranger et à effectuer la tenue du marché de ces titres. 2. Les spécialistes en valeurs du Trésor sont consultés systématiquement par le Trésor sur les conditions d’émission des titres de la dette publique. Ils ont accès à toutes les adjudications et peuvent, en outre, acquérir des quantités supplémentaires au prix moyen de cette adjudication (offres dites « non compétitives »). ♦ Équivalent étranger : primary dealer. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

stimulation, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : incentive. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

station, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise-Tourisme. ♦ Équivalent étranger : resort. Source : Journal officiel du 12 février 2006.

stratégie de groupe
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Choix des orientations structurelles et concurrentielles communes à plusieurs entreprises. ♦ Équivalent étranger : corporate strategy. Source : Journal officiel du 12 mai 2000.

stratégie de marque
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Stratégie commerciale axée principalement sur la marque. ♦ Équivalent étranger : brand strategy. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

stratégie d’entreprise
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Choix des orientations structurelles et concurrentielles d’une entreprise. ♦ Équivalent étranger : business strategy. Source : Journal officiel du 12 mai 2000.

stylisme, n.m. ♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Définition : Travail sur l’aspect extérieur d’un produit industriel en vue d’un résultat esthétique s’accordant à des impératifs fonctionnels et commerciaux. ♦ Note : On trouve aussi « conception ». ♦ Équivalent étranger : design. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

styliste, n. ♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Définition : Professionnel chargé du stylisme. ♦ Équivalent étranger : designer. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.
suiveur, n.m. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Personne ou entreprise qui imite un produit, une technique, un service considérés comme dominants sur le marché. ♦ Équivalent étranger : me-too. Source : Journal officiel du 12 mai 2000.

suivi de marché
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Service situé entre la salle des marchés et le post-marché, dont le rôle, variable selon les établissements, consiste notamment à normer les opérations réalisées pour les rendre gérables par le post-marché, et à vérifier qu’elles sont conformes à la règlementation. ♦ Voir aussi : salle des marchés. ♦ Équivalent étranger : middle office. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

supérette, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Magasin en libre service de 120 m2 à 400 m2, consacré surtout à l’alimentation. ♦ Note : Son rayonnement est limité au quartier et sa clientèle le fréquente en général de manière quotidienne. ♦ Équivalent étranger : small supermarket. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

surréaction, n.f. ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Changement brusque de parité, lié à une modification de données économiques exogènes (par exemple, modification de taux d’intérêt directeur à court terme), allant au-delà de ce que nécessite l’évolution des équilibres de long terme. ♦ Note : On dit aussi « surajustement ». ♦ Équivalent étranger : overshooting. Source : Journal officiel du 28 juillet 2001.

survaleur, n.f. ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Dans les comptes consolidés, se dit d’un écart d’acquisition positif. ♦ Voir aussi : fonds commercial. ♦ Équivalent étranger : goodwill. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

syndicat d’enchères
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Réunion d’apporteurs de capitaux répondant à l’appel d’un émetteur de titres, principalement pour les facilités d’émission garantie et selon différentes modalités d’adjudication. ♦ Équivalent étranger : tender panel.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

syndicat de prise ferme
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Ensemble de banques ou de sociétés financières réunies pour participer à une émission obligataire (emprunt syndiqué), quels que soient l’émetteur, la monnaie et la place, en s’engageant à souscrire une part déterminée de l’emprunt, ce qui garantit l’émetteur de recevoir le produit de son émission, même en cas de placement difficile dans le public. ♦ Note : Un tel syndicat peut être aussi constitué à l’occasion d’une augmentation de capital, notamment préplacée. Le terme employé est plutôt « syndicat de garantie ». ♦ Voir aussi : tour de table. ♦ Équivalent étranger : pool, underwriting group. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

système d’information comptable
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Ensemble finalisé d’états, délais et procédures auquel une entité doit se conformer pour rendre compte aux organes chargés du contrôle ou du suivi des réalisations. ♦ Équivalent étranger : reporting system.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

système inter-agent de marché
♦ Abréviation : SIAM. ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Système de négociation mis en œuvre par un intermédiaire, permettant aux teneurs de marché ou courtiers d’afficher entre eux leurs prix à l’achat et à la vente sur certains titres sans les obliger à révéler leur identité, ce qui améliore la liquidité et la sécurité du marché. ♦ Équivalent étranger : interdealer-broker system (IDBS).
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

tableau de bord
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Document de gestion présentant un ensemble d’indicateurs directement reliés à la stratégie développée par l’entreprise. ♦ Équivalent étranger : balanced scorecard.
Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

tarification en temps réel
♦ Abréviation : TTR. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Adaptation tarifaire en temps réel rendue possible par la connaissance instantanée du marché. ♦ Équivalent étranger : yield management.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

taux de flambage
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Dans un traité de réassurance en excédent de sinistres, rapport observé entre le coût des sinistres pris en charge par le réassureur et le montant total des primes encaissées par le cédant dans la catégorie d’affaires faisant l’objet du traité. ♦ Note : L’usage est d’exprimer cette grandeur sous forme d’un taux, à proportion des primes de l’assureur qui servent d’assiette à la rémunération du réassureur. ♦ Équivalent étranger : burning cost.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

taux interbancaire offert
♦ Abréviation : TIO. ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Taux d’intérêt que les banques offrent pour leurs prêts à des banques de premier rang, sur une place donnée, dans une monnaie et pour une échéance définies. ♦ Note : 1. Il peut y avoir autant de taux interbancaires offerts que de banques. 2. En anglais, la lettre placée en préfixe de l’acronyme anglais permet de connaître la place d’origine, par exemple LIBOR pour Londres, PIBOR pour Paris. ♦ Équivalent étranger : interbank offered rate (IBOR). Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

taux plafond
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Contrat par lequel une entité s’assure, moyennant le paiement d’une prime, un taux d’intérêt maximal fixé pour une période donnée. ♦ Note : 1. La forme développée de « taux plafond », équivalent de l’anglais cap, est « garantie de taux plafond ». 2. Une garantie de taux plafond peut être contractée notamment en cas d’endettement. ♦ Équivalent étranger : cap, cap interest rate.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

taux plancher
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Contrat par lequel une entité s’assure, moyennant le paiement d’une prime, un taux d’intérêt minimal fixé pour une période donnée. ♦ Note : 1. La forme développée de « taux plancher », équivalent de l’anglais floor, est « garantie de taux plancher ». 2. Une garantie de taux plancher peut être contractée notamment pour un placement. ♦ Équivalent étranger : floor, floor interest rate.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

taxe au preneur
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : TVA mise à la charge du bénéficiaire d’une prestation de services, ou de l’acquéreur d’un bien (régime intra-communautaire), par dérogation au principe selon lequel le redevable au Trésor de la TVA est le prestataire ou le vendeur. ♦ Équivalent étranger : reverse charge.
Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

technique de pointe
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : high technology. Source : Journal officiel du 30 janvier 2005.

téléachat, n.m. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Achat à distance utilisant les techniques de télécommunication ou de radiodiffusion. ♦ Voir aussi : télévente. ♦ Équivalent étranger : armchair shopping, teleshopping. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

télédémarchage, n.m. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Utilisation de moyens de télécommunication au service de la prospection, de la vente et d’enquêtes commerciales. ♦ Équivalent étranger : tele- canvassing. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

télémarché, n.m. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Méthode de distribution permettant au client de choisir dans une liste de références et de commander à distance en utilisant les techniques de télécommunication. ♦ Équivalent étranger : telemarket. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

télémercatique, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Utilisation des techniques et des moyens de télécommunication au service de la mercatique. ♦ Équivalent étranger : telemarketing. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

télévendeur, -euse, n. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Personne qui effectue la télévente. ♦ Équivalent étranger : telesales operator. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

télévente, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Vente à distance utilisant les techniques de télécommunication ou de radiodiffusion. ♦ Voir aussi : téléachat. ♦ Équivalent étranger : distance selling, telephone sales, telephone selling, telesales. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

témoignage publicitaire
♦ Domaine : Communication/Publicité. ♦ Définition : Technique publicitaire utilisant le témoignage. ♦ Équivalent étranger : testimonial. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

tendance structurelle
♦ Domaine : Économie générale. ♦ Équivalent étranger : trend. Source : Journal officiel du 28 juillet 2001.

teneur de marché
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Opérateur ou établissement qui intervient sur les marchés financiers pour son propre compte de manière continue en indiquant en permanence les prix d’achat et de vente qu’il propose pour des quantités données, contribuant ainsi à la liquidité du marché. ♦ Note : 1. Cet affichage des cours résulte d’un engagement contracté par ces opérateurs pour effectuer la tenue de marché. 2. Le teneur de marché ne se rémunère pas par un courtage mais par la différence entre ses prix d’achat et de vente. ♦ Équivalent étranger : market maker.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

tenue de marché
♦ Domaine : Finances. ♦ Équivalent étranger : market making. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

termaillage, n.m. (langage professionnel) ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Changement dans le rythme des règlements internationaux, caractérisé par un jeu de va-et-vient entre les dates de paiement des créances et de recouvrement des dettes. ♦ Équivalent étranger : leads and lags. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

test en aveugle
♦ Domaine : Communication/Publicité. ♦ Définition : Test de comparaison entre deux ou plusieurs produits anonymement présentés. ♦ Note : On trouve aussi « test aveugle ». ♦ Équivalent étranger : blind test.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

testeur, n.m. ♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Équivalent étranger : tester. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

titrisable, adj. (langage professionnel) ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Se dit d’une formule de crédit bancaire susceptible d’être titrisée. ♦ Équivalent étranger : securitisable (GB), securitizable (EU). Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

titrisation, n.f. (langage professionnel) ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Technique substituant à des formules de crédit bancaire des formules de titres négociables ou de contrats portant sur ces titres, émis dans le public soit par création d’instruments financiers (par exemple billets de trésorerie), soit par transformation d’un crédit en emprunt obligataire (par exemple crédit hypothécaire transformé en obligations hypothécaires), soit par transformation en parts d’organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) créés spécialement à cet effet (fonds commun de créances, FCC). ♦ Équivalent étranger : securitisation (GB), securitization (EU).
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

titriser, v. (langage professionnel) ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Substituer à des formules de crédit bancaire des formules de titres négociables ou de contrats portant sur ces titres, émis dans le public. ♦ Équivalent étranger : securitise (to) (GB), securitize (to) (EU). Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

tour de table
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Réunion de différents apporteurs de capitaux, sans appel public à l’épargne, ayant pour objet la répartition des capitaux apportés. ♦ Note : 1. En matière de crédit (en monnaie nationale ou en devises), le tour de table est constitué exclusivement par des banques ou des sociétés financières. 2. Pour le capital social (constitution, augmentation) d’un organisme, quel qu’il soit, le tour de table peut comprendre des personnes physiques et morales. Lorsque le capital social d’un organisme est détenu intégralement par un même actionnaire, il n’y a pas lieu d’employer l’expression « tour de table ». ♦ Voir aussi : syndicat de prise ferme. ♦ Équivalent étranger : pool. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

tournée de présentation
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : road show. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

traité facultatif obligatoire (langage professionnel) ♦ Domaine : Assurance. ♦ Définition : Traité de réassurance par lequel le réassureur s’engage à accepter les risques que l’assureur peut, à sa discrétion, lui céder dans le cadre dudit traité. ♦ Note : 1. L’opération est donc facultative pour l’assureur et obligatoire pour le réassureur. 2. On dit aussi, par abréviation et familièrement, « facultatif obligatoire », « facob ». ♦ Équivalent étranger : open-cover. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

traitement, n.m. ♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Équivalent étranger : processing. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

transaction, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Voir aussi : accord, négociation. ♦ Équivalent étranger : deal. Source : Journal officiel du 28 juillet 2001.

transfert, n.m. ♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Opération par laquelle une des parties sort d’un échange financier en transférant ses droits et obligations à une tierce partie. ♦ Équivalent étranger : assignment. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

transfert sectoriel
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Passage massif de personnes actives d’un secteur de l’économie à un autre. ♦ Équivalent étranger : spillover. Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

travailleur en marge
♦ Domaine : Économie sociale. ♦ Antonyme : travailleur en place. ♦ Définition : Travailleur ayant une faible probabilité de rejoindre un jour le groupe privilégié des travailleurs en place, même en proposant une embauche à un salaire inférieur à celui perçu par ces derniers. ♦ Équivalent étranger : outsider. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

travailleur en place
♦ Domaine : Économie sociale. ♦ Synonyme : travailleur installé. ♦ Antonyme : travailleur en marge. ♦ Définition : Salarié appartenant à un groupe qui détient par lui-même un pouvoir de nature à lui assurer un niveau de salaire élevé, un risque de chômage restreint, de bonnes conditions de travail, et dont la présence est de nature à faire obstacle à l’embauche des travailleurs en marge. ♦ Note : En anglais, le terme insider signifie également « initié », en langage boursier. ♦ Équivalent étranger : insider.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

travailleurs pauvres (les)
♦ Domaine : Économie sociale. ♦ Définition : Catégorie de personnes actives salariées en général à temps partiel, dont le revenu familial est inférieur au seuil de pauvreté. ♦ Équivalent étranger : working poor. Source : Journal officiel du 28 juillet 2001.

troc, n.m. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise-Communication/ Publicité. ♦ Définition : Échange direct de biens ou services non retranscrit par une opération monétaire. ♦ Note : Dans le domaine publicitaire, le procédé du troc consiste, pour l’annonceur, à proposer à une chaîne de télévision un programme auquel il appose sa signature en échange de la cession d’espaces publicitaires entourant ou coupant le programme proposé. Dans ce cas, on peut également utiliser le terme « troc publicitaire ». ♦ Équivalent étranger : barter, bartering. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

vache à lait
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Produit de notoriété établie dégageant une forte rentabilité, le plus souvent grâce à une rente de situation. ♦ Équivalent étranger : cash cow. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

valeur actionnariale
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Différence entre le prix de vente et le prix d’achat d’une action augmenté des dividendes reçus au cours d’une période donnée. ♦ Voir aussi : création de valeur actionnariale. ♦ Équivalent étranger : shareholder value. Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

valeur ajoutée de trésorerie
♦ Abréviation : VAT. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Excédent de trésorerie dégagé par l’exploitation, corrigé du coût de financement des capitaux engagés. ♦ Équivalent étranger : cash value added (CVA).
Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

valeur de marché créée
♦ Abréviation : VMC. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Montant de la capitalisation boursière, diminué des capitaux propres et de l’endettement. ♦ Équivalent étranger : market value added (MVA).
Source : Journal officiel du 14 mai 2005.

valeur de premier ordre
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Titre coté d’une société à forte capitalisation boursière, réputée pour sa sécurité et assurant généralement un dividende régulier à ses actions. ♦ Note : Dans cette acception, on dit aussi « valeur de père de famille ». ♦ Équivalent étranger : blue chip.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

valeur partenariale
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Ensemble des caractères qui font apprécier une entreprise, indépendamment de sa valeur actionnariale, par chacune des parties intéressées à sa bonne marche, et qui fonde la confiance qu’elle inspire. ♦ Voir aussi : partie prenante. ♦ Équivalent étranger : stakeholder value.
Source : Journal officiel du 30 janvier 2005.

valeur vedette
♦ Domaine : Finances. ♦ Synonyme : valeur de croissance. ♦ Définition : Titre coté d’une société censée disposer d’un important potentiel de plus-value et exerçant en conséquence un fort attrait sur les investisseurs. ♦ Équivalent étranger : glamour stock.
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.
veille à la concurrence
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Recherche, traitement et diffusion (en vue de leur exploitation) de renseignements relatifs à la concurrence. ♦ Équivalent étranger : competitive intelligence.
Source : Journal officiel du 14 août 1998.

veille au marché
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Recherche, traitement et diffusion (en vue de leur exploitation) de renseignements relatifs à l’environnement commercial de l’entreprise. ♦ Équivalent étranger : marketing intelligence.
Source : Journal officiel du 14 août 1998.

veille automatique
♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Définition : Collecte et traitement de l’information par des moyens exclusivement électroniques. ♦ Équivalent étranger : sigint, signal intelligence. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

veille économique
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Recherche, traitement et diffusion (en vue de leur exploitation) de renseignements utiles à l’entreprise. ♦ Note : 1. La veille économique comprend notamment la veille à la concurrence et la veille au marché. 2. L’expression « intelligence économique » est impropre dans le domaine de l’économie d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : business intelligence.
Source : Journal officiel du 14 août 1998.

veille humaine
♦ Domaine : Tous domaines. ♦ Définition : Collecte et traitement de l’information effectués directement par l’homme. ♦ Équivalent étranger : human intelligence, humint. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

vendeur négociateur
♦ Domaine : Finances. ♦ Définition : Personne qui vend à des clients des instruments qu’elle, ou son entreprise, a élaborés ou négociés sur les marchés financiers. ♦ Équivalent étranger : sales-trader. Source : Journal officiel du 28 juillet 2001.

vente agressive
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Technique de vente dont l’argument principal est l’importance supposée des avantages financiers consentis au client. ♦ Voir aussi : avantage choc. ♦ Équivalent étranger : hard selling.
Source : Journal officiel du 12 mai 2000.

vente à l’évènement (langage professionnel) ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Technique de promotion des ventes reposant sur l’exploitation d’évènements de la vie du client et par extension de tout évènement intéressant la vie de la société. ♦ Équivalent étranger : chrono merchandising, event marketing. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

vente croisée
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Technique commerciale qui consiste, pour une entreprise, à vendre les produits d’une autre entreprise et réciproquement. ♦ Équivalent étranger : cross-selling.
Source : Journal officiel du 30 janvier 2005.

vente directe
♦ Abréviation : VD. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Technique de vente fondée sur la mercatique directe et caractérisée par une relation personnalisée avec les clients. ♦ Note : L’expression « marketing direct » est impropre. ♦ Équivalent étranger : direct marketing.
Source : Journal officiel du 14 août 1998.

vente en réseau par cooptation
♦ Abréviation : VRC. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Formule de vente reposant sur la constitution d’un réseau par cooptations successives de ses membres. ♦ Équivalent étranger : multilevel marketing (MLM).
Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

vente personnalisée
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Technique de vente faisant appel à des arguments adaptés à la personne de l’acheteur. ♦ Équivalent étranger : soft selling. Source : Journal officiel du 12 mai 2000.

ventilation des coûts
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : cost allocation, cost breakdown. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

vidéo-achat, n.m. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Achat effectué après visualisation sur un écran d’un assortiment de produits présentés en situation d’utilisation individualisée ou non. ♦ Équivalent étranger : videoshopping. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

vidéovente, n.f. ♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Définition : Vente après visualisation sur un écran de produits présentés en situation d’utilisation individualisée ou non. ♦ Équivalent étranger : videosale. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000.

volant (au)
♦ Domaine : Économie et gestion d’entreprise. ♦ Équivalent étranger : drive-in. Source : Journal officiel du 26 mars 2004.

zone euro
♦ Domaine : Finances. ♦ Équivalent étranger : euro area, euro zone, single currency area. Source : Journal officiel du 14 septembre 1999.


Le document complet, incluant un index fançais et anglais peut être téléchargé à partir du site de la délégation générale à la langue française et aux langues de France.
http://www.dglf.culture.gouv.fr/publications/vocabulaires/Economie_finances_2006.pdf
Ces fascicules font partie d’une collection. Ils sont disponibles gratuitement à l’adresse ci-dessous :
Délégation générale à la langue française et aux langues de France Ministère de la culture et de la communication
6, rue des Pyramides, 75001 Paris
01 40 15 36 95

Publié dans Lexiques variés

Commenter cet article