Evreux : un étudiant agressé

Publié le par Esprit Campus

Evreux: Agression homophobe à la FAC

 

ENQUETE. Un étudiant a été attaqué violemment et blessé lundi soir à la faculté d'Evreux par deux hommes cagoulés qui ont saccagé les locaux d'une association.

 

«Interdiction formelle d'entrer. » Trois mots inscrits en lettres capitales rouges empêchent depuis hier l'accès au local de l'association des étudiants de la ville d'Evreux (Adeve) basée dans l'enceinte de l'antenne universitaire d'Evreux. C'est là, sur le site du quartier Tilly, qu'un étudiant d'une vingtaine d'années, membre de l'association étudiante, a été agressé lundi entre 19 h et 20 h, par deux hommes cagoulés.

 

Frappé au visage d'un coup de couteau
Le jeune homme venait récupérer quelques effets personnels oubliés plus tôt lorsqu'il s'est retrouvé nez à nez avec deux individus aux visages camouflés. Ces derniers auraient alors tenu des propos homophobes à l'encontre de la victime avant de le plaquer contre un mur, de saccager les lieux, de menacer puis blesser l'étudiant avec un couteau trouvé sur place.

 

Le jeune homme, légèrement blessé mais très choqué psychologiquement, a été conduit aux urgences du centre hospitalier d'Evreux pour y recevoir des soins. Il en est ressorti presque immédiatement. « Il a été effleuré à l'abdomen - ses vêtements étaient en lambeaux - et présente une griffure d'environ cinq centimètres sur la joue, décrit Mickael Camus, responsable de l'antenne ébroïcienne de l'association de défense des droits des homosexuels (homosexualités et socialisme). Lorsque la plaie au visage à commencer à saigner, les agresseurs ont pris la fuite sans un seul mot. Ce qui trduit la froideur de l'acte.

La victime -dont l'orientation sexuelle n'est pas connue- est allée porter plainte au commissariat d'Evreux hier matin. " Il y a eu des propos homphobes certes, mais il convient de rester prudent dans l'attente des conclusions de l'enquête, déclare Mickaël Camus. Ce n'est pas forcément un sujet que l'on maîtrise à Evreux, ou, jusqu'à présent, il n'y a jamais eu de cas avéré d'agression homophobe."

 

Pas d'ouverture d'information judiciaire
L'enquête ouverte par les services de police devra permettre de déterminer les motivations des agresseurs, de confirmer ou infirmer l'origine homophobe de cette agression intervenue deux jours à peine après la création de l'antenne locale de l'association Homosexualités et socialisme. Réunion à laquelle participait l'étudiant.
Hier soir, une magistrate du parquet d'Evreux confirmait qu'il s'agit bien d'une « agression à caractère homophobe », mais précisait qu'aucune information judiciaire n'a été ouverte dans l'immédiat

 

par C.R. pour www.paris-normandie.fr

 

Voici le reportage de France 3 Hautes-Normandie du 22/02/2011 sur le sujet

Evreux un étudiant agressé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article