Etudiants: ils pourront cumuler logement et demi-part fiscale et auront un 10e mois de bourse en 2011

Publié le par Esprit Campus

www.20minutes.fr

 

L'Elysée l'a annoncé ce jeudi matin...


Alors que de nombreuses voix se sont élevées pour critiquer la hausse du coût de la rentrée, l'Elysée a annoncé ce jeudi que les familles des étudiants pourront finalement continuer à cumuler l'APL et la demi-part fiscale. Les étudiants boursiers toucheront par ailleurs 9,5 mois de bourse en 2010 et dix mois en 2011.

 

Bourse en deux temps

 Le chef de l'Etat a pris sa décision par souci des «préoccupations exprimées par les représentants de partenaires sociaux et par les représentants des organisations d'étudiants», a souligné l'Elysée.

 A l'issue d'une réunion d'arbitrage avec la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse, Nicolas Sarkozy a donc décidé d'attribuer en deux temps un dixième mois de bourse aux quelque 565.000 étudiants qui en bénéficient, a indiqué la présidence de la République dans un communiqué.

 «Un demi-mois de bourse supplémentaire sera versé dès la rentrée 2010. Lorsque vérification aura été faite que les engagements des universités sur la durée de l'année universitaire sont tenus, un demi-mois de bourse supplémentaire sera versé, au cours de l'année universitaire 2011-2012», précise le texte de l'Elysée.

 Le chef de l'Etat avait annoncé en septembre 2009 le versement d'un dixième mois de bourse aux étudiants, sous réserve d'un meilleur contrôle de leur assiduité et, surtout, de l'étalement par les universités de la scolarité de leurs filières sur dix mois.

 

Abandon de la réforme des aides au logement

 Lors de cette réunion, Nicolas Sarkozy a également décidé de «ne pas modifier, pour les jeunes rattachés au foyer fiscal de leurs parents, les règles d'attribution des aides personnalisées au logement».

 Dans le cadre du tour de vis budgétaire engagé pour réduire les déficits publics, le ministre du Budget François Baroin avait annoncé le 6 juillet dernier la suppression de ce cumul APL - demi-part fiscale.

 Mais le ministre avait assuré lundi que le coup de rabot général sur les niches fiscales et sociales décidé par le gouvernement épargnerait les «publics fragiles» et la politique familiale.

Publié dans Actu étudiante

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article